Le Mois des Idées

lR Le mois des idées

Chères adhérentes, chers adhérents,

En janvier dernier, notre mouvement a engagé un important travail des idées à travers la création de douze forums thématiques. Parce que les attentes des Français sont nombreuses, nous n’avons écarté aucun des grands sujets qui sont autant d’enjeux majeurs pour notre nation et nos concitoyens : la sécurité, la justice, l’emploi, les fractures territoriales, la santé, la place des seniors, la cohésion nationale, l’environnement...

À ce jour, ce sont plus de 90 réunions qui se sont tenues dans le cadre de ces forums thématiques. Ce large travail, rendu possible grâce à la participation de parlementaires, d’élus locaux et de membres de la société civile, a permis de faire émerger plusieurs centaines de propositions. Ces nombreuses réflexions se matérialisent par un rapport d’étape de près de 200 pages, un document qui constitue une avancée importante dans la construction de notre futur projet.

Dès aujourd’hui, notre famille politique lance le mois des Idées afin de poursuivre cet important travail de fond. Ce mois des Idées s’articulera autour de deux initiatives :

  • Partout en France, j’ai demandé aux délégués de circonscription d’organiser des réunions au sein desquelles vous pourrez débattre des premières propositions formulées dans le rapport d’étape des forums thématiques.
  • En parallèle, et afin d’enrichir nos réflexions, nous lançons une grande consultation sur une centaine de propositions issues de nos travaux à travers un questionnaire que vous recevrez par mail. Cette consultation vous permettra de nous faire part de vos propositions et de vos avis, et ainsi d’alimenter le projet que nous bâtissons ensemble.

Ce mois des Idées est une étape importante pour notre famille politique. En poursuivant ce travail collectif, avec l’ambition qui nous anime depuis le premier jour, nous construirons un programme clair, porteur d’idées courageuses, au plus près du quotidien de nos concitoyens. C’est à nous, Les Républicains, qu’il revient d’offrir aux Français des raisons d’espérer un avenir meilleur.

Je vous appelle donc à participer massivement à ce mois des Idées en vous rendant aux réunions organisées par votre délégué de circonscription, et en répondant à notre grande consultation.

Sachez que je mesure pleinement votre engagement fidèle !

Amitiés,
Christian Jacob
Président des Républicains

Les Jeunes Républicains de Seine-Maritime font leur rentrée

200925 JR76

Venus de tout le département à l'invitation de Nicolas DUMAS, Responsable Départemental des Jeunes Républicains de Seine-Maritime, nos jeunes militants se sont retrouvés à Rouen pour organiser une année de militantisme qui s'annonce riche et pleine de projets !

Vous pouvez dès à présent les suivre sur les réseaux sociaux !

FACEBOOK   INSTAGRAM

Disparition d'Antoine RUFENACHT

Antoine Rufenacht

Chers amis,

Beaucoup d’entre vous ont connu Antoine Rufenacht. Sa disparition nous a beaucoup touchés. Elle a ému un grand nombre de personnes et ce, bien au-delà de notre famille politique.

Nous étions nombreux à lui rendre hommage par notre présence lors de la cérémonie organisée à l’Eglise St Joseph la semaine dernière.

Je tenais à vous dire qu'au nom de notre Fédération Les Républicains de Seine Maritime, et donc de vous tous, nous avions fait réaliser une très belle gerbe.

Beaucoup d’entre vous ont bien connu Antoine. Il a été le Président de notre Fédération pendant de nombreuses années, même après avoir quitté son mandat de maire. Très attaché à sa famille politique, il a toujours été présent pour soutenir notre Fédération, les élus de notre territoire et les militants.

Antoine était avant tout la fidélité incarnée: fidélité à sa famille, fidélité à son mouvement politique, fidélité à ses amis. Il n’en était pas moins un homme libre et indépendant. Ami de nos grands Présidents, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, sa lucidité et son intelligence lui permettaient d’être une des personnalités que l’on écoutait.

Espiègle aussi, jouant avec l’humour, il n’en délivrait pas moins des messages forts. Parfois, son regard vous en disait plus qu’un long discours.

Je fais partie des élus normands qui lui doivent beaucoup.

Nous avons appris à nous connaître de plus près ces dernières années. Nous avons échangé longuement sur les raisons de nos échecs aux élections depuis 2012, nous avons parlé de nos doutes sur l’avenir, mais jamais Antoine n’aurait lâché sa famille politique.

Il avait fait le choix de se consacrer à sa ville. Il aurait pu choisir de privilégier sa carrière et sans aucun doute, il aurait eu un grand destin national.

Chez Antoine, l’engagement avait un sens viscéral, ancré au plus profond de lui-même.

Il va beaucoup nous manquer. Chacun à notre manière, nous garderons le souvenir des moments partagés avec lui.

Nous aurons l’occasion dans les semaines à venir (en fonction des mesures sanitaires liées au COVID), d’organiser une réunion départementale. Ce sera l’occasion de lui rendre un hommage particulier.

Nous pensons bien évidemment depuis quelques jours avant tout à sa famille.

Nous avons perdu un homme admirable, mais nous ne l’oublierons pas.

Françoise Guégot.
Secrétaire départementale lR 76

Elections municipales à Rouen - 15 et 22 mars

logo lR les Centristes

Chers amis, Chères amies,

Dans un peu plus d’une semaine, nous voterons pour les élections municipales. Cette année, vous devrez vous exprimer dans un climat politique particulier de défiance qui s’intensifie entre les Français et le gouvernement avec l’annonce, samedi dernier, du recours à l’article 49.3 pour valider un projet de loi des retraites qui reste imprécis et sans financement.

Cette situation inédite sème le doute dans l’esprit de nombreux électeurs, un récent sondage montrant que près d’un sur deux hésitait quant au choix du candidat auquel il allait apporter sa voix : peu de candidats, quels que soient leurs soutiens, ont choisi d’afficher clairement leur étiquette et chacun confronte ses arguments pour justifier sa position.

Autant de postures qui ajoutent à la confusion !

Dans ce contexte, nous voulons rappeler l’enjeu : les élections des 15 et 22 mars prochain sont avant tout des élections locales et l’enjeu est Rouen, Les Rouennais et les Rouennaises, et la Métropole, mais également la place des formations politiques que nous représentons, dans le paysage politique.

Les élections municipales doivent nous permettre non seulement de proposer l’alternative dont notre ville a terriblement besoin, après 30 ans de fabusie, mais également de consolider nos positions pour les élections départementales et régionales de 2021.

Nous souhaitons rappeler que c’est :

  • Lorsque nous nous rassemblons que nous réussissons à gagner,
  • Grâce à des unions larges que nous avons gagné la Normandie et la Seine-Maritime en 2015,

C’est cette même stratégie qui peut nous mener à la victoire à Rouen.

Aussi la proposition des Républicains et des « Centristes » est claire :

Avec Hervé Morin, Président de la Région Normandie, nous défendons le choix d'une nouvelle alliance élargie, pour mettre toutes nos forces et tous nos atouts dans la bataille. Nous avons fait le choix de soutenir la candidature de Jean-Louis Louvel, dont c'est le premier engagement politique, adhérent d'aucun parti, fidèle interlocuteur de la Région qui a su très largement fédérer autour d’un projet et d’un programme que nous avons construit avec lui.

En novembre, les Commissions Nationales d'Investiture des Républicains et des Centristes ont validé ce soutien ainsi que les Conseils Nationaux.

Ce choix, nous l’avons défendu collectivement car seul Jean-Louis Louvel pouvait porter cette capacité à rassembler au-delà de nos familles politiques. Avec ’Rouen Autrement, la droite et le centre seront bien représentés. Nos candidats auront des responsabilités fortes demain et pourront continuer à faire vivre nos mouvements, nos idées et nos valeurs au cœur de la Métropole Rouennaise.

Cette élection est un enjeu bien plus grand, que les « égos » individuels de ceux qui pensent aujourd’hui défendre les intérêts de nos familles politiques alors même qu’ils les bafouent!

Être les acteurs d’une victoire collective est bien plus important que d’être ceux d’une défaite programmée !

Le 15 mars prochain, nous vous demandons de nous aider à affirmer notre ambition : il faut voter pour la liste menée par Jean Louis Louvel. Il est le seul qui pourra battre cette alliance PS-Écologistes-Communistes d’un autre temps, battre les frères ennemis, les deux membres de la majorité municipale sortante, héritiers d’Yvon Robert, qui n’ont même pas su s’entendre et assumer le bilan calamiteux pour Rouen comme pour la Métropole. Sauront-ils d’ailleurs se réconcilier au 2ème tour ? Il faut donc, dès le premier tour, ne pas s’éparpiller, réunir toutes les forces pour créer la dynamique de second tour, nous ne saurions encore subir 6 ans d’immobilisme !

Rouen mérite un nouveau souffle, une nouvelle équipe.

19 colistiers de la droite et du centre font partie de cette aventure. Ils ont choisi la raison, ce sont eux qui portent nos couleurs et ils seront les acteurs de la reconstruction.

Nous comptons sur vous pour les soutenir.
Le 15 mars, votez pour eux et faites voter la liste ‘Rouen Autrement, avec Jean Louis Louvel.
Dans l'attente de vous retrouver prochainement,

Chaleureusement,

Françoise Guégot
Secrétaire départementale les Républicains de Seine-Maritime

lR Centristes Rouen Autrement

Jonas Haddad, 32 ans, avocat, Anne-Sophie Deschamps, 41 ans, assistante parlementaire, Marie-Hélène Roux, 55 ans, cadre supérieur de la santé, Patrick Chabert, 64 ans, avocat (ancien bâtonnier), Isabelle Fedina, 65 ans, retraitée (milieu hospitalier), Steeve Kowalski, 50 ans, gérant d’entreprise, Pascale Eskinazi, 58 ans, gestionnaire politique agricole, Benjamin Fortin-Duchemin, 24 ans, chargé de projet culturel, Pascale Kéradec, 60 ans, professeur économie et gestion, Geneviève Farcis-Nollet, 58 ans, commerçante, Caroline Patierno, 42 ans, cadre de santé, Krystyna Jung Astier, 68 ans, consultante ingénierie de projet, Paul Boissière, 19 ans, étudiant, Anne-Marie Le Nallio Gray, 70 ans, infirmière retraitée, Grégoire Houdan, 18 ans, étudiant, Monique Lebreton, 75 ans, retraitée, Richard Picot, 65 ans, médecin généraliste, Philippe Priol, 67 ans, ancien cadre de la fonction publique et Catherine Morin-Desailly, 59 ans, enseignante, sénatrice.

Fondements et règlements

Charte Principes Fondamentaux

 

Statuts lR

 

Reglement interieur lR

 

Reglement interieur JR